Les jeunes diplômés pensent déjà à leur reconversion professionnelle

Share :

Reconversion professionnelle dès l’insertion sur le marché du travail

Selon une étude de l’APEC sur la reconversion professionnelle en début de carrière, datant de 2015, 14% des jeunes diplômés de niveau Bac +5 déclarent avoir changé significativement d’orientation professionnelle dans les 2 ans de l’obtention de leur diplôme.

Une orientation scolaire mal faite?

Sans doute, y est-elle pour quelque chose. après tout le monde scolaire est souvent peu aguerri à la réalité du monde du travail. Et lorsque l’on entend des professeurs de Lycée aidant leurs élèves à « trouver leur voie », il y a de quoi avoir très peur. Les valeurs et intérêts sont plus que survolés, les envies et attentes ne sont même pas abordées. Alors on comprend d’autant mieux les reconversions en début de carrière.

Une pression familiale trop grande?

Sans doute, y est-elle pour quelques chose, après tout les enfants ont tendance à écouter leurs parents et à considérer leurs conseils judicieux. Et lorsqu’on entend des parents , parfois très loin de la réalité du marché du travail, conseiller vivement à leurs enfants de s’orienter dans telle ou telle direction, alors qu’ils n’y connaissent rien, il y a de quoi avoir très peur. Là pour le coup, on ne s’intéresse ni aux valeurs, ni aux intérêts : on s’attache à la représentation que l’on se fait du métier, parce que travailler dans les banques ou les assurances c’est l’assurance du métier pour toute sa vie professionnelle.

L’envie de devenir acteur de sa vie professionnelle?

Sans doute y est-elle pour quelque chose, après tout, le jeune diplômé a acquis en maturité et a découvert de plein fouet le monde du travail. Et il sait maintenant ce qu’il veut et ne veut surtout pas attendre un délai raisonnable pour changer de voie : il risquerait le burn-out. Et le travail sur la reconversion professionnelle démarre en s’attelant à tirer tous les fils qui se présentent au jeune diplômé, car chaque piste peut devenir LE projet professionnel.

Soyons clair : le jeune, qui deviendra moins jeune au fur et à mesure du temps, ne perdra pas de temps à occuper un job qui ne lui convient pas : il prendra en main son avenir professionnel avant le burn-out.

Être acteur de sa vie professionnelle

Afin de garantir la réussite de sa carrière, le jeune diplômé s’autorise une reconversion professionnelle, même en début de carrière. Mais pas n’importe comment !

Ne pas retomber dans les schémas de l’orientation professionnelle

A trop écouter les autres et leurs bons conseils, le jeune diplômé finit par se perdre à nouveau. Or ce n’est pas l’idée puisque l’objectif est maintenant de prendre le temps de s’écouter, d’être attentif à ses envies, de construire un projet qui lui ressemble. Alors les bons conseils des meilleurs potes, des parents, de la petite copine ou du petit copain, on les met de côté et on s’écoute soi.

La reconversion professionnelle comme une option de carrière

Contrairement aux autres générations à qui la reconversion professionnelle faisait peur (et fait toujours peur, d’ailleurs, …), les jeunes diplômés ont cette facilité à considérer la reconversion professionnelle comme une possibilité pour se construire une carrière réussie. A vouloir en donner le plus possible aux entreprises, cette jeune génération est déjà épuisée professionnellement. Et pour éviter de sombrer de nouveau, les décisions sont rapides et radicales : changement de cap et vite !

Mes parents sont médecins tous les deux. A vrai dire, ils m’ont poussé à faire de « belles » études : j’ai étudié dans une grande école de commerce en France et aux Etats-Unis. J’ai rapidement trouvé un job de conseiller crédit aux Etats-Unis. et je me suis vite rendu compte que ça ne me plaisait pas. Retour en France, au grand désespoir de mes parents qui me poussaient à continuer dans cette voie. Mais j’ai tenu bon et après avoir suivi un accompagnement à la reconversion professionnelle, j’ai pris ma décision : je veux devenir boulanger. Je suis inscrit en CAP Boulanger pour la rentrée de septembre et j’attends ça avec impatience! (Cédric, Conseiller crédit – Boulanger en devenir)

Nathalie Lévêque
Et si vous trouviez votre voie professionnelle? Et ainsi accéder enfin à l'emploi parfait pour vous, celui qui vous permet de vous éclater et aussi de concilier votre vie privée et votre vie pro ... Je suis coach emploi depuis 15 ans et je vous accompagne dans votre recherche d'emploi grâce à une méthode qui a fait ses preuves. A votre tour d'être aidé.e !
You may also like
Reconversion professionnelle et bilan de compétences
Quelles sont vos valeurs motrices?

Leave a Comment