Reconversion professionnelle et bilan de compétences

Share :

Le bilan de compétences, incompétent pour une reconversion professionnelle réussie

Trop souvent présenté comme indispensable pour « réussir » sa reconversion professionnelle, le bilan de compétences, totalement tourné vers le passé, déçoit. Forcément qu’il déçoit, le bilan de compétences est beaucoup trop réducteur et bien trop souvent uniquement basé sur des tests.

Le bilan de compétences, un outil très réducteur

Encadré par la loi, le bilan de compétences fait un point précis sur vos compétences à un instant T. Du coup, les marges de manœuvre sont extrêmement réduites. Et gare aux consultants qui vous proposent un bilan de compétences dans le cadre de votre reconversion professionnelle. Parce que je peux vous dire tout de suite que vous allez droit à l’échec, pas du bilan, mais de votre reconversion.

Une reconversion professionnelle, bien menée, doit vous permettre de déterminer une nouvelle voie professionnelle qui prenne en considération vos valeurs motrices, intérêts et motivations les plus profondes. Et le travail sur les compétences n’arrive que bien après. Et en plus, on cherche après les compétences transférables.

Léonie, agent immobilier pour les entreprises, est venue me consulter, désespérée après son bilan de compétences : ça n’a rien donné (ce sont ses propres termes…). Et en plus, le conseiller auquel elle a eu affaire lui martelait de choisir une voie professionnelle raisonnable. Après avoir travailler précisément ses envies, ses intérêts et ses valeurs, Léonie a changé de métier : elle est créatrice de sacs à main, et elle adore son nouveau job!

Manquant d’approche personnelle, trop centré sur le passé, oubliant les étapes essentielles de la reconversion professionnelle, le bilan de compétences n’est définitivement pas adapté au cadre de la reconversion professionnelle qui, pour être réussie, doit être teintée d’audace, de curiosité, de sérendipité. Et d’expérience, personne ne m’a jamais expliqué que sa reconversion professionnelle était issue du travail mené lors d’un bilan de compétences.

Le bilan de compétences, un outil utile pour les transitions de carrière

Point précis sur vos compétences professionnelles, le bilan de compétences est parfait pour les collaborateurs qui cherchent à évoluer dans leur métier : pas en changer, mais évoluer. Dans ce cas, le bilan de compétences vous permettra de faire le point sur votre parcours professionnel et d’en tirer les conclusions sur les orientations possibles. Formidable outil cartographiant précisément vos compétences, le bilan de compétences est sans doute l’outil approprié pour une évolution de carrière.

Sorti de ce cas là, le bilan de compétences doit être totalement oublié : il ne vous apportera pas suffisamment d’éléments vous permettant d’envisager une reconversion professionnelle.

Le bilan de compétences, un outil quasiment toujours basé sur des tests

Les tests… outils hyper réducteurs, peu enclins à prendre en compte votre singularité, bons à vous faire rentrer dans les cases, sont la base du bilan de compétences. Exit les 3 premières étapes de la reconversion professionnelle que sont l’exploration, l’identification et la vérification de la faisabilité! Le bilan de compétences, à force de tests, vous explique que vous êtes fait pour ce métier et pas un autre. Si vous cherchez un état des lieux, alors foncez! Sinon, prenez le temps de vous connaître, sans tests!

En fait, le secret d’une reconversion professionnelle réussie, ce n’est pas d’être titulaire de toutes les compétences indispensables à la réussite du projet, mais de vérifier en amont, par des exercices de coaching et par une réflexion sur qui vous êtes, la cohérence de votre projet.

 

Les limites du bilan de compétences pour une reconversion professionnelle réussie

Très bien adapté pour faire le point sur le chemin parcouru, le bilan de compétences ne prend pas en considération des éléments indispensables à une reconversion professionnelle réussie.

Des pistes pré-formatées

Antoine, gestionnaire de patrimoines d’une cinquantaine d’années, s’est réveillé un matin avec l’idée qu’il perdait son temps et qu’il avait envie de faire autre chose dans sa vie professionnelle. Ni une ni deux, il prend rendez-vous avec un conseiller en bilans de compétences. Bien mal lui en a pris… Avec le recul et un accompagnement à la reconversion professionnelle, Antoine a réalisé que son bilan de compétences ne lui avait pas apporté ce qu’il recherchait : l’ouverture aux possibles, les pistes de projet qu’il pouvait envisager et approfondir.  Le conseiller en bilan de compétences a, en effet, conclu que Antoine avait toutes les compétences indispensables à l’exercice du métier de gestionnaire de patrimoines. Le bilan de son accompagnement à la reconversion professionnelle était sensiblement différent : ravi de se sentir écouté et soutenu dans son envie de changer radicalement de voie professionnelle, Antoine a monté son food truck.

La morale de cette histoire est que la reconversion professionnelle, pour être réussie, ne doit pas se résumer à un bilan de compétences amenant obligatoirement à un projet raisonnable : osez l’audace, voyons!

Exit la dimension personnelle

Agnès s’est décidée : elle propose ses services aux collectivités territoriales et aux particuliers pour les sensibiliser aux accidents de la vie courante. Avec près de 20 000 morts par an (soit presque 5 fois plus que les accidents de la route…), Agnès est sûre d’avoir des clients : l’argument marque! En plus, elle a fait un bilan de compétences qui confirme qu’elle a les compétences adéquates pour exercer son nouveau métier. Alors, feu! elle se lance. Sauf que Agnès, convaincue du bien-fondé de sa démarche, ne fait pas mouche auprès des personnes rencontrées : elle n’a malheureusement pas la diplomatie nécessaire et indispensable pour expliquer aux personnes que leur logement est truffé de dangers pour toute la famille. Et malheureusement pour elle, lors de son bilan de compétences, jamais ce point délicat n’a été abordé.

Tellement centré sur les compétences, le bilan en oublie de considérer la dimension personnelle du talent : grosse erreur lorsqu’il s’agit de travailler un nouveau professionnel.

Des conclusions trop hâtives

Beaucoup (trop?) de conseillers en bilans de compétences concluent rapidement sur votre futur métier. Ainsi, avec tel trait de personnalité, vous êtes fait pour tel métier tandis qu’avec cet autre trait de caractère ce sera ce métier.  Si je devais compter le nombre de fois où mes clients me demandent « vous me voyez dans quoi comme métier? », je n’aurais pas assez d’une année complète. Contrairement à beaucoup de consultant en bilans de compétences et consultants en reconversion professionnelle, je ne suis pas capable de vous « voir dans un métier ». Et heureusement d’ailleurs!

Nathalie Lévêque
Et si vous trouviez votre voie professionnelle? Et ainsi accéder enfin à l'emploi parfait pour vous, celui qui vous permet de vous éclater et aussi de concilier votre vie privée et votre vie pro ... Je suis coach emploi depuis 15 ans et je vous accompagne dans votre recherche d'emploi grâce à une méthode qui a fait ses preuves. A votre tour d'être aidé.e !
You may also like
Reconversion professionnelle : la cohérence de votre projet
A la recherche de la bonne idée de reconversion

Leave a Comment